Cité Scolaire Blaise Pascal

Clermont-Ferrand [63]

Maître d’ouvrage : Conseil Régional d'Auvergne

Coût : 34 400 000 € HT

Année : 2013

Shon : 23 000 m² env.

Mission : Concours de maîtrise d’œuvre

Architecte mandataire : ILOT Architecture

Architectes associés : MTA, Clermont-Fd (63)

Economiste : Michel FORGUE associé à CS2N, Clermont-Ferrand (63)

BET fluides : BETALM, Aubière (63)

BET Structure : ITC, Clermont-Ferrand (63)

 

PROGRAMME

Restructuration complète de la Cité Scolaire Blaise Pascal:

- Requalification et repositionnement de l’entrée principale de la cité scolaire

- Positionnement central de la vie scolaire et du 3C

-Sectorisation du collège dans les bâtiments à faible hauteur

-Redistribution des surfaces dédiées au lycée entre le Bâtiment Carnot, les bâtiments 2 et 3

- Implantation des surfaces CPGE au niveau des bâtiments 4 et 5

- Maintien des capacités actuelles d’accueil d’internes - Création d’un amphithéâtre pour la cité scolaire- Rénovation complète des logements de fonction

DEMARCHE

>OUVRIR/ FLUDIFIER/ RELIER

Le fonctionnement actuel de la Cité Scolaire Blaise Pascal souffre de non adaptation et de mauvais dimensionnement quant aux circulations les plus importantes, trop étroites et avec un trou de souris pour Entrée... souffre d’un manque de lien et de lisibilité entre les différentes composantes de la Cité... souffre d’un déficit de salles adaptées face aux effectifs et au niveau des exigences et modes d’apprentissage les plus actuels... En termes d’organisation et de fonctionnement, notre proposition tient en 3 volontés et actions :

> Ouvrir la Cité à la ville, à la lumière, aux vues

> Fluidifier les accès et distributions, donner du confort dans des parcours efficaces

> Relier les entités bâties avec de nouvelles liaisons, relier l’ancien et le nouveau, et créer de nouvelles synergies entre activités majeures porteuses de dynamiques 

-OUVRIR

L’objectif est de consolider l’Avenue Carnot comme le seuil des entrées principales et actives de la Cité avec la ville. Cela, en ouvrant simplement et radicalement un grand hall d’entrée vitré, transparent, et une grande «ligne-guide» blanche qui se plie pour créer un large porche. Ligne qui court tout le long de l’avenue. Elle marque en bas de Carnot une entrée secondaire existante (accès direct aux salles d’examen), puis marque le grand hall, puis l’abri vélo. Les limites de fermeture de la Cité restent inchangées. L’espace paysager planté est reconfiguré et renforcé (renouvellement de plantation d’arbres, respectant les demandes de l’ABF). La nouvelle façade en verre des galeries de distribution du bâtiment Carnot se plie elle aussi pour créer un généreux auvent. Une fois dans le grand hall puis dehors dans la cour toujours largement ouverte, un autre auventgalerie nous protège pour nous conduire vers la nouvelle extension ou la zone des Prépa, ou encore de l’autre côté vers le collège.

-FLUIDIFIER

Le projet veut répondre au gros problème d’engorgement et d’étroitesse des circulations horizontales dont celles majeures du bâtiment Carnot qui absorbent et concentrent le plus de flux. Ainsi pour tous les étages du bâtiment Carnot, la circulation est complètement modifiée et largement élargie en passant à 2,3m grâce à une galerie fermée longitudinale en façade nord.  Les points de desserte verticale sont conservés dans les tours en pierre de volvic. Cette galerie assure un tampon et l’isolation thermique du bâtiment Carnot, elle est la seule solution permettant de répondre à l’impossibilité d’isoler par l’intérieur : pas de doublage dans l’existant. La présence des poteaux intérieurs constituent également d’éternels obstacles sauf au prix d’une intervention trop périlleuse en terme réglementation sismique et très coûteuse sur la structure verticale. Tout en rénovant la façade existante: une nouvelle façade, très lumineuse, transparente et de larges circulations continues fluidifient entièrement le bâtiment Carnot.

-RELIER

Mettre en synergie et en lien les entités bâties c’est tout d’abord ne pas s’étaler et ne pas se diffuser un peu partout : pour des raisons économiques, pour des raisons de long ou moyen terme en préservant des capacités d’extension ou de réaménagement , pour une efficacité du fonctionnement général de la cité.

Ainsi, la logique d’extension neuve bâtie se concentre très massivement et uniquement sur 2 zones : l’extension 3C/300 et l’extension du pôle scientifique entre le bâtiment 2 et 3. Une 3ème extension beaucoup plus modeste concerne le CDI collège qui communique directement avec la cour.

La Cité possède une identité forte architecturale et une réelle composition très typée (moderne rationaliste) de qualité que nous voulons maintenir perceptible et tout simplement restaurer. Notre stratégie sur le traitement thermique nous permet de conserver ce véritable patrimoine. Nous tirons nos nouvelles façades de l’interprétation des lignes des façades existantes, en y entremêlant des jeux de transparence, de translucidité ou d’opacité. Par ailleurs, d’autres «lignes-guides» plus modestes que celle majeure de Carnot, véritable élément architectural inspiré par l’existant, qualifient les relations entre bâtis. Elles génèrent une galerie protectrice mettant en connexion certains bâtiments et marquent des accès animant le paysage de la Cité comme : le pôle sciences avec la serre, l’entrée principale avec le pôle collège, le pôle collège avec le pôle sciences.

Plan masse.jpg

© images Asylum

Coupe  Carnot 250.jpg
Façade Carnot.jpg
Facade Pôle Science.jpg
Coupe Facade collège.jpg