Création du Groupe Scolaire d'Aguessac

Concours de maitrise d'oeuvre - Aguessac [12]

© images Julien Bampa / VPhoton & Typo architectes & MTa

Maître d’ouvrage : Ville de Billom (63)

coût : 2 763 000€ HT (estimation concours)

année : 2018

SdP : 880 m²

mission : concours

architecte associé: Typo architectes

BET QEB : TRIBU (69)

Economiste : CS2N (63)

BET Structure BA + VRD : ITC (63)

BET Structure Bois : Sylva Conseil (63)

BET Fluides : AES (63)

BET Cuisine : CGI (63)

ACOUSTIQUE :  SALTO INGENIERIE (63)

• Une école en son territoire, émanation des Avants-Causses

Apprendront dans ce groupe scolaire de nouvelles générations dont la relation à leur environnement sera éminemment bienveillante et naturellement empreinte d’écologie. Alors, pour eux, le groupe scolaire est émanation de son environnement, ici magnifique, entre les panoramas sur le massif de la forêt du Causse Noir, Compeyre, ou des méandres cachés du Tarn… Nous imaginons une architecture issue de la terre, construisant la topographie, en implantant des murs-terrasses aux effets de pierre véritables lignes claires dans le paysage, en échos à la géographie et matérialité des causses dans une architecture sobre.Évocation des murets et terrasses caractéristiques du patrimoine paysager agro-pastorale du Parc des Grands Causses alors réinterprétés de manière contemporaine. Le bois pour l’intérieur, la charpente, et la chaleur des lieux. L’école est moins un édifice qu’un élément à part entière du paysage et du territoire. Sa toiture végétalisée, parsemée de panneaux solaires, capte l’eau et l’énergie. Une micro-place marque l’entrée de l’établissement et nous conduit à l’intérieur après avoir longé le verger linéaire et les séquences de haies plantées séparatives dissimulant les clôtures. Elles délimitent, protègent l’intimité et sécurisent les lieux.

 

• Une école filtre entre les paysages et les apprentissages

Comme l’a écrit François Bégaudeau pour son roman puis film, « entre les murs » veut dire école, lieu sanctuaire, de l’enfance apprenant. Ici, les espaces d’activités, les classes, tout se glissent entre deux murs-lignes. En cœur on trouve une galerie, ligne de bois, lumineuse promenade intérieure avec d’un côté l’élémentaire et de l’autre la maternelle. Elle est ponctuée de larges ouvertures sur des patio-jardins véritables classes vertes extérieures entre classes; ou aussi sur de grands espaces (motricité, restauration, préaux) qui cadrent le vaste paysage grâce à des fenêtres habitées ou donnant sur les préaux et cours de récréation. A travers les murs pénètrent partout le paysage, la lumière. L’architecture filtre, guide, connecte pour avoir des classes ‘intimes’ et très agréables pour enseigner, ou des lieux partagés aux nouvelles manières d’être ensemble, d’apprendre, immergés dans le territoire…

 

• Une école de transition et de transmission nouvelle

Avec ses paysages ou pour ses usagers, elle offre des liens et des lieux, protégés comme ouverts, des matériaux naturels, résistants. Elle génère des espaces d’authenticité et de sobriété constructive pour une école de transmission et de transition nouvelle entre savoir, écologie et patrimoine territorial que précisément vous voulez partager ici…

Notre proposition veut incarner avec le plus de sens et sensibilité ce que veut dire construire une école, ici au nord d’Aguessac, entre Verrières, Compeyre et Paulhe, au sein du parc naturel des Grands Causses, avec l’impératif écologique et l’exigence de « faire école » entre envie et plaisir d’apprendre, d’enseigner et d’accompagner… En voici 3 points clés…

© 2015 by MARCILLON THUILIER architectes