Extension du Groupe Scolaire

Concours de maitrise d'oeuvre - Givors [69]

© images Asylum & MTa

Maître d’ouvrage : Ville de Givors (69)

coût : 3 325 000€ HT (estimation concours)

année : 2017

SdP : 2332 m²

mission : concours

Architecte Associé : D. GALLET Architectes (69)

Economiste + OPC : AB2C (69)

BET Structure BA : MATTE (69)

BET Structure Bois : Sylva Conseil (63)

BET Fluides : MATTE (69)

BET Cuisine : CGI (63)

 

 

la 1ère ambition est «civique» avec la volonté de faire référence, de faire école donc par l’exemplarité de la démarche, par l’exigence d’invention architecturale génératrice d’un bien commun et de valeurs à partager entre tous et pour tous... faire école c’est inventer et partager du nouveau... Le projet veut incarner cette dimension inventive tout d’abord dans sa forme même, en sortant des registres connus et des géométries habituelles. Les lignes sont dynamiques, avec des effets de mouvements horizontaux, en alternance de bois et de teinte béton sablé. L’école enlace toute sa parcelle et marque une différence énonçant un caractère d’équipement, une nature publique donnée à tous... d’où que l’on regarde, l’école offre toujours des perceptions soignées, notamment par l’usage du bois... utilisé comme filtre pour les vues coté ville et cadres coté cour, en contact avec la nature, pour projeter les vues dans les feuillages. Les strates de teintes béton sablé ancrent le projet dans ce site en pied de colline, par un socle…  plateforme d’accueil.

la 2ème ambition est «urbaine» avec la volonté de renforcer le renouvellement urbain déjà amorcé du quartier, autrement dit faire école par la qualité de la relation et de l’animation avec l'espace public... faire école c’est se diffuser et s’étendre... Le projet construit alors des relations précises avec les différents espaces publics. Les limites sont comme des zones de contact et non des séparations brutales, tout en assurant protection pour les enfants.

la 3ème ambition est «écologique» avec la volonté de réaliser une opération respectueuse et créatrice de qualités environnementales... faire «école-ogique», forcément, c’est porter attention aux ressources, à leur préservations et à leurs bonnes utilisations, c’est construire un environnement sain et protecteur pour les enfants et les habitants... Le projet met en œuvre des matériaux renouvelables et écologiques : le bois naturel mélèze et douglas pour les bardages et les structures bois, la lumière naturelle et sa capacité d’apport calorique en orientant massivement le projet au sud (la protection solaire d’été est assurée par les grands cadres côté cour), l’eau est drainée en partie par des sols poreux et en évitant l’enrobé noir remplacé par de l’enrobé composé de liant végétal pour les aires de jeux... Des toitures terrasses bioclimatiques, plantées, assurent du confort thermique, phonique et de l’apport énergétique...

la 4ème ambition est «pédagogique» avec la volonté évidente que les espaces soient plus que des outils pédagogiques au service des équipes enseignantes mais aussi de véritables lieux d’apprentissages, ludiques, propices à la vie commune... faire école c’est inviter à apprendre... c’est faire que l’enfant se repère et évolue avec bonheur, avec les autres, dans la diversité... Le projet s’organise simplement avec l’entrée principale sur le parvis... les entrées ont été particulièrement étudiées, comme des « respirations » par leurs larges dimensions et leurs grandes transparences entre parvis et cour de récréation, favorisant ainsi la fluidité depuis la cour. 

 

 

Faire école... c’est le mot d’ordre affiché de notre proposition pour ce nouveau groupe scolaire. Il se décline autour de 4 ambitions fondamentales...

© 2020 by MARCILLON THUILIER architectes